Cécile Langlois
06 08 41 53 28

Philippe Marchand
06 03 07 25 21

La photographie comme écrin :

les bijoux d’exception Jean Hardy

Philippe Marchand, photographe- Cécile Langlois à la lumière - Prises de vues: 2j - Temps de post-production: 1 semaine pour 18 images 

Le projet.

Sarah Oliviero, directrice de la maison de production Packbackage, à Paris, nous a contactés pour réaliser les photographies haut de gamme du magazine exclusif de fin d’années 2019 de la Joaillerie Jean Hardy. Une maison réputée à Metz depuis deux générations qui poursuit un parcours d’exception dans l’univers exigeant du luxe. 

Avec Sylvie Delpuech, la directrice artistique qui réalise le catalogue depuis plusieurs années, nous avons élaboré la trame des atmosphères Lifestyle de cette série. Créer une ambiance de soirée de fête chic et intime autour d’un couple élégant, mettre en image le savoir-faire de l’atelier Jean Hardy et l’excellence de ses produits de marques prestigieuses. Les essais validés, nous voici partis pour Metz, la voiture débordante de matériel. 


Phm08391 2
Jean_Hardy0977_1

La joaillerie Jean Hardy : une maison réputée à Metz depuis deux générations qui poursuit un parcours d’exception dans l’univers exigeant du luxe.


Jean_Hardy1874_2

L’installation.

Les conditions étaient idéales. Les photos seraient réalisées dans un appartement magnifiquement rénové situé juste au-dessus de la bijouterie. Pas de déménagements à prévoir, donc pas de perte de temps et surtout, pour des pièces de joaillerie d’une telle valeur, pas de prise de risque inutile.

Arrivés la veille, on a pu attaquer dès le lendemain matin avec les mannequins Vincent et Claudia, la maquilleuse, le coiffeur. La cliente, Nelly Hardy, s’est occupée du stylisme : vêtements des mannequins, agencement des bijoux, harmonie du décor et de la sélection des bagues, colliers, parures, montres, colliers... Parfaite dans ses choix, Nelly a contribué à ce que la beauté, l'élégance mais aussi la technique soient mis en exergue.

Une ambiance sympa et studieuse, efficace.

Phm08507 2
Jean_Hardy2352_2
Jean_Hardy1777_2

Des photos pour présenter l’excellence.

Petite contrariété. Notre modèle s’était cassé un ongle et avait raccourci drastiquement tous les autres pour harmoniser… Comme le dire peut sembler futile, je rappelle ici que c’est pour des gros plans sur ses mains que nous étions là et que le problème est bien réel quand on travaille sur des images de produits de luxe ou des photos beauté. Notre travail doit présenter l’excellence en toute chose.

Dans ce cas précis, il a fallu faire avec. Des faux ongles n’auraient pas créé l’illusion.

Shooting connecté.

Le rythme était soutenu, il fallait impérativement tenir les délais. Nous avons travaillé en shooting connecté. Le mot fait un peu « branchouille » mais la technique apporte un vrai plus. Notre gros Mac est relié à l’appareil photo ce qui permet de juger en direct du rendu de l’image, d’apporter retouches et modifications d’éclairage, posture, ambiance, ouverture, le tout en temps réel. Un outil très confortable pour le professionnel et pour le client. 


Apprivoiser la lumière.

Nous avons tout de suite pris conscience que la lumière du jour n’était pas notre alliée. Nous avons occulté les fenêtres avec de grands voiles noirs pour maîtriser l’éclairage à 100%. Nous avons choisi une lumière constante pour cette série. Pas de flash, mais des torches. L’intérêt était de travailler avec des petit appoints du type guirlandes et bougies, de sculpter la lumière pour mettre en valeur la star du moment, le bijou, joyau ou montre.


C’est la lumière qui a donné l’ambiance de fête de fin d’année, appuyée par une jolie nappe, de belles assiettes et des coupes de champagne Baccara. Pour la suggestion nuit, un filtre bleu sur le projecteur et pour le côté fête, un apport de lumière jaune et chaleureuse. 

Jean_Hardy4583_2

Une technique complexe.

La prise de vue est très compliquée pour des bijoux. Il faut une profondeur de champ réduite pour axer la netteté sur le joyau ou la montre et créer un fondu pour l’ambiance.

Une fois la lumière calée, la pose trouvée, il faut figer l’instant, ne plus bouger, tout en restant dans un geste naturel. C’est le principe même des photographies Life Style. Être mannequin, cela ne s’improvise pas.

En post-production, le travail est super pointu et extrêmement long. De tels gros plans obligent à corriger le moindre détail de l’image et les éclats des diamants se retravaillent avec minutie. Réservé aux amateurs de perfection !

Vous vous retrouvez dans nos ambiances et voulez en savoir plus ?

N'hésitez pas, contactez nous !


Propulsé par PhotoDeck